Portail Genre

QU’EST CE QUE LE GENRE ?

jeudi 16 novembre 2006


« Le genre est en quelque sorte « le sexe social » ou la différence des sexes construite socialement, ensemble dynamique de pratiques et de représentations, avec des activités et des rôles assignés, des attributs psychologiques, un système de croyance »

THEBAUD Françoise. Ecrire l’histoire des femmes. Fontenay-aux-Roses : ENS éditions, 1998, p.114.


« La notion de genre désigne la construction historique, culturelle, sociale du sexe, qui l’investit de sens dans un système à deux termes où l’un (le masculin) ne peut s’envisager sans l’autre (le féminin). Système dissymétrique et inégal, les hommes ayant longtemps été dans les rapports sociaux en position de domination incontestée et l’homme ayant servi de référence unique pour penser l’universel humain. Cette notion fait désormais partie du vocabulaire politique et institutionnel de l’Europe, et paraît s’imposer comme incontournable dans les recherches. »

Extrait de la présentation du colloque interdisciplinaire « Le genre comme catégorie d’analyse ». Colloque organisé par le RING, les 24 et 25 mai 2002. Université Paris7-Denis Diderot. http://www.univ-paris8.fr/RING/fichiers/categorieanalyse.html (consulté le 08.11.2006).


"La littérature anglo-saxonne utilise le terme de gender pour qualifier les différences sociales de sexe. Ce terme a été traduit en français par « genre », mais n’a pas toujours un sens bien défini, en tout cas pas toujours identique. En général, on appelle « genre » les rapports sociaux de sexe, afin de rejeter tout déterminisme biologique dans l’explication des discriminations dont les femmes font l’objet. Mais parfois ce terme définit un concept plus large, dont le contenu est mal délimité ; la réflexion devrait être approfondie sur ce point. Parler de stéréotypes de sexes, de rôle de sexe, d’inégalités entre les sexes, de discriminations fondées sur le sexe, etc., est en général suffisamment clair en français. Cependant, l’approche anglo-saxonne, comme l’approche européenne, tant dans leurs analyses que dans leurs préconisations, emploient assez systématiquement ce terme de « genre ». Les deux termes « sexe » et « genre » seront utilisés dans la présente Revue, sans que des sens différents leur soient attribués."

MILEWSKI F. ; 2004 : "Femmes : top modèles des inégalités", Revue de l’OFCE, n°90, juillet.


"Le genre renvoie à un système social de différenciation et de hiérarchisation qui opère une bi-catégorisation relativement arbitraire dans le continuum des caractéristiques sexuelles des êtres humains ;"

Le Feuvre, N. (2001) « La féminisation de la profession médicale en France et en Grande-Bretagne ; voie de transformation ou de recomposition du “genre” ? », in P. Aiach, D. Cebe, G. Cresson et C. Philippe (dir.) Femmes et les hommes dans le champ de la santé : Approches sociologiques, Rennes, Editions de l’ENSP : 197-228


| | Dernier ajout : lundi 15 février 2010. | Plan du site | Espace privé | Administration |
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Get Firefox | Site réalisé avec SPIP |